Defiscalisation Loi Girardin

Immobilier : comment défiscaliser en 2016 ?

Written on 14 mars 2016   By   in Immobilier

defiscalisation

Plusieurs dispositifs sont disponibles pour tous les particuliers qui souhaiteraient investir dans l’immobilier en 2016. On distingue deux grandes familles de loi de défiscalisation, celle permettant d’investir dans l’immobilier neuf et celle dans l’immobilier ancien. La plupart de ces dispositifs rende possible une réduction d’impôt sur le revenu, et certaines proposent aussi d’autres avantages fiscaux, par exemple en ce qui concerne la TVA. Si vous souhaitez donc réaliser un investissement locatif pour profiter de tous les avantages du placement dans l’immobilier, alors ces informations peuvent vous intéresser.

Les dispositifs pour investir dans le neuf

Si vous comptez investir dans un logement neuf, vous pourrez profiter d’un certain nombre de dispositifs de défiscalisation. La loi Pinel est la plus connue d’entre eux. Elle fait suite à la loi Duflot en se basant sur les mêmes principes avec tout de même quelques modifications positives pour l’investisseur. Globalement, ce dispositif permet de profiter d’un abattement fiscal compris entre 12 et 21 %. La loi Censi-Bouvard est une autre loi intéressante qui permet d’investir dans l’immobilier neuf qui est uniquement accordé pour les logements meublés qui se situent dans des résidences de services. Enfin, les statuts loueur meublés non professionnels (LMNP) et loueur meublé professionnel (LMP) permettent de déduire de nombreuses charges, ce qui permet de profiter de complément de revenus nets d’impôts, à condition là aussi d’investir dans un bien immobilier meublé.

Les dispositifs pour investir dans l’ancien

Pour les investisseurs qui souhaiteraient investir dans l’immobilier ancien, il existe deux principales lois qui offrent des avantages fiscaux à savoir la loi Malraux et la loi monuments historiques. La loi Malraux permet si vous êtes le propriétaire d’un vieil immeuble de profiter d’une forte réduction d’impôt si vous réalisez des travaux de rénovation dont le montant est supérieur à 100 000 €. Vous devez mettre le bien en location pour pouvoir profiter de cet avantage fiscal. La loi monuments historiques concerne quant à elle les travaux de restaurations qui sont effectuées pour des monuments historiques. Le coût total des travaux que vous effectuez sera alors déduit de vos revenus et vous profiterez aussi d’une exonération concernant les frais de succession.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *