defiscalisationloigirardin

Auteur : Girardin

Comment acheter un bien immobilier pour un jeune actif ?

residence-2219972_960_720

Jeunes actifs et en passe d’investir dans l’immobilier, plusieurs français ont passé le cap. Démarrer un investissement dans la pierre quand on est jeune reste une idée de génie. En effet, grâce à un bon accompagnement institutionnel, il n’est pas nécessaire d’être riche avant d’investir. Comme le dit l’adage « le temps est un allié, car chaque année permet de rembourser son emprunt ».

Le bon plan de l’acquisition d’un bien immobilier à un jeune âge

L’acquisition d’un patrimoine immobilier part traditionnellement de l’envie d’avoir une résidence principale. D’autres jeunes actifs réalisent cet investissement dans le but d’opérer à un investissement locatif. Ces derniers profitent de la Loi Pinel pour acquérir un bien.

Dans la plupart des cas, l’investissement immobilier est totalement corrélé à des objectifs de vie bien précis. De plus, plusieurs dispositifs sont mis en place dans le système français afin d’inciter les jeunes à acquérir le plus tôt possible.

Les avantages que l’achat immobilier assure

Les primo-accédants ont recours à des mesures incitatives tels le prêt à taux zéro, cumulable avec d’autres dispositifs dont le prêt d’accession sociale. Chaque parcours immobilier est différent.
Néanmoins, d’autres mesures incitatives existent. C’est le cas de l’aide à l’épargne, la facilité des conditions de prêt ou des tarifs avantageux pour l’assurance. L’accession sociale à la propriété reste un élément décisif dans la décision d’acquérir un bien immobilier à cette période de sa vie. Le plus grand allié de l’investissement par un jeune reste le temps. Le temps défini la vitesse à laquelle on rembourse un prêt et donc à cette même vitesse, la récupération du bien.

De plus, les jeunes ont plus d’entrain à investir dans des biens à rénover car ils ont le temps, l’énergie et la volonté de travailler sur ce pourquoi ils ont investi.

Les prêts à l’accession sociale et autres dispositifs d’aides

Le PTZ est destiné aux primo-accédants ayant de bas revenus et voulant acquérir dans le neuf. Ils peuvent bénéficier du prêt à taux zéro.

Le PAS, intéressant pour les jeunes couples ayant des revenus ne dépassant pas le plafond, leur PAS ouvre droit aux APL.

Le prêt employeur permet de bénéficier d’un prêt complémentaire à 1,5% de taux d’intérêt.

En parallèle, il existe également des solutions pour accompagner les primo-accédants.

27 juin 2017     0 Comments

Loi Girardin défiscalisation : il est temps d’investir en immobilier dans les DOM-TOM

Si vous avez envie de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 48% dans votre investissement, profitez tant qu’il est encore temps des avantages que peuvent rapporter l’application de la Loi Girardin défiscalisation en Dom Tom. En effet, elle permet aux investisseurs immobiliers d’acquérir des logements neufs près de la mer tout en profitant d’une importante réduction d’impôts et d’une revenue stable. Toutefois, vous ne pourrez acquérir votre parc immobilier que jusqu’à la fin de l’année 2017 pour profiter de ces avantages fiscaux, alors ne tardez plus !

545

DOM-TOM : un véritable petit paradis du marché immobilier

Le département d’outre-mer ne fait pas rêver que les touristes avec ses mers turquoise et ses plages de sable fin aujourd’hui, car les contribuables français à la recherche de défiscalisation y seront des plus satisfaits. Le secteur de l’investissement dans l’immobilier a fait preuve d’une grande reprise de vitalité ces dernières années grâce aux dispositifs de défiscalisations qui ont été mis en place par le gouvernement et particulièrement avec la Loi Girardin défiscalisation. Le marché immobilier dans le secteur étant relativement stable ces dernières années, votre investissement n’en sera qu’optimisé avec l’application de la Loi Girardin Défiscalisation.

Un avantage unique avec la Loi Girardin défiscalisation DOM-TOM

En effet, les investissements visant à soutenir le secteur de l’immobilier ultramarin qui sont réalisés jusqu’à la fin de cette année 2017 se voient gratifiés d’une importante réduction d’impôt qui peut revenir jusqu’à 50% du montant investi. Dans le cas de l’application de la Loi Girardin défiscalisation DOM-TOM effectivement, vous devrez avant tout construire ou acquérir un logement, ou encore réhabilité un logement ancien pour en faire usage d’habitation ou mettre en location.

Les conditions à suivre pour en profiter convenablement

Un investissement n’est jamais sans risque, mais il faut croire que les conditions mises en place pour garantir son optimisation peuvent être des plus efficaces. Cependant, avant de vous y lancer, prenez le temps de déterminer si vous êtes bien concerné par ce type de produit et si vous avez réellement de l’intérêt à investir. Faire une simulation avec un spécialiste des montages fiscaux sera aussi indispensable dans ce cas, sachant que le bouclier fiscal mis en application stimule clairement que les impôts directs payés chaque année par un contribuable particulier ne peut dépasser les 60% du montant de son revenu de l’année précédente.

14 avril 2017     0 Comments

Quelques conseils utiles en matière de crédit immobilier

Les investisseurs dans l’immobilier l’ont compris, s’ils souhaitent que leur projet se réalise dans des conditions optimales, un moyen de financement solide et fiable est de mise. C’est particulièrement là que se présente le choix d’un prêt immobilier.

mortgage-295211_960_720

Cette solution est l’idéal pour avoir à disposition la somme nécessaire à la concrétisation des aspirations de l’investisseur tout en lui permettant d’avoir une certaine facilité dans le remboursement. Ce dernier se fera par mensualités comportant des intérêts. Afin de profiter pleinement de cette opportunité, voici quelques conseils utiles pour l’emprunteur.

Avoir un dossier emprunteur de qualité

Pour obtenir un crédit immobilier, il est nécessaire de se rapprocher de son banquier et de lui en faire la demande. En principe, il sera exigé à l’emprunteur de constituer un dossier qui contiendra toutes les informations pertinentes sur le souscripteur, mais également sur le projet qui a besoin d’être financé. Afin de mettre toutes les chances de son côté, l’emprunteur devra notamment construire un bon dossier.

Les critères qui font qu’une demande sera certainement privilégiée sont nombreux. En premier lieu, la situation financière de l’emprunteur ne devra pas comporter de faiblesses comme des revenus irréguliers et insuffisants, compte tenu du montant demandé. Ensuite, les prêts déjà contractés par le porteur de projet seront passés au peigne fin. Ce qui l’obligera à chercher une solution efficace pour les alléger dans le but de rassurer la banque, qu’aucun risque de surendettement ne sera enregistré. Pour y parvenir, l’emprunteur pourra se tourner vers le rachat de crédit et obtenir ainsi des mensualités moins importantes avec un taux d’intérêt renégocié. La simulation rachat de crédit immobilier sur http://www.moncreditimmobilier.net/nos-simulateurs/ est plus qu’utile pour avoir un premier aperçu de ce qui peut se passer et les résultats envisageables.

Le prêt immobilier pour quel projet ?

Le prêt immobilier est souvent contracté pour la réalisation d’un projet dans le domaine de l’immobilier. Cela tombe sous le sens. Toutefois, on a tendance à considérer que ce genre de projet ne concerne que l’acquisition de bien immobilier ou encore de la construction d’un nouveau logement. Pourtant, il faut savoir que les travaux de rénovation peuvent également constituer un projet immobilier éligible à un prêt auprès de la banque ou de toutes autres institutions de crédit. D’ailleurs, les crédits travaux peuvent parfois bénéficier d’un coup de pouce de l’État. Pour en savoir davantage, il est recommandé de se renseigner auprès de son conseiller financier ou de son banquier.

D’autres astuces pour bénéficier d’un meilleur taux d’intérêt

Outre la stabilité financière, l’emprunteur pourra compter sur d’autres critères pour qualifier son dossier et avoir de plus grandes chances d’obtenir un meilleur taux d’intérêt sur son crédit immobilier. Tout d’abord, un bon état de santé sera une bonne garantie pour le créditeur, car cela le rassurera sur le paiement des mensualités. Ensuite, la possession d’un plan d’épargne logement (PEL et/ou d’un compte d’épargne logement (CEL) représente également un atout considérable qui retiendra l’attention de la banque. La capacité d’épargne constitue un point fort pour l’emprunteur aux yeux de l’institution bancaire. Pour finir, il est essentiel de ne pas oublier d’inclure dans le dossier de crédit immobilier les pièces suivantes pour le consolider. Ce sont entre autres :

  • Les trois derniers relevés de compte bancaire de l’emprunteur
  • Les deux derniers avis d’impositions du souscripteur
  • Ses bulletins de paie des trois derniers mois

12 mars 2017     0 Comments

Qu’est-ce que la gestion locative d’un bien immobilier ?

Lorsqu’une personne loue un bien immobilier, la gestion de la location est l’étape suivante. Quelles sont donc les options possibles pour le propriétaire et quelles sont les consignes à respecter pour que la location se déroule sans encombre ?

Le contrat de location

Comment effectuer une gestion locative ?

Le propriétaire pourra effectuer la gestion de la location lui-même ou bien faire appel à ce qu’on désigne par un administrateur de biens. L’essentiel de la gestion repose sur les tâches à effectuer lorsque le locataire a pris possession des lieux. Il s’agira, que ce soit dans le cas d’une société de gestion locative ou du bailleur lui-même, de percevoir les loyers et les charges, de veiller à ce qu’une procédure de révision annuelle du loyer soit réalisée, sinon à effectuer une régularisation des charges. Les quittances de loyer devront également être délivrées au locataire, et cela gratuitement. La déclaration fiscale des revenus locatifs devra également être effectuée.

Quels sont les avantages de faire appel à une société de gestion locative ?

Dans ce cas, le travail sera délégué à un gestionnaire locatif, travaillant pour la société. Il sera donc responsable de tout contrat de location remis par un propriétaire de bien immobilier. À part les tâches qu’il a à effectuer, il sert d’interface entre les deux parties de ce contrat. Le propriétaire aura tout intérêt à faire appel aux services d’un gestionnaire locatif, car ce professionnel dispose d’assez d’expérience et d’une bonne organisation pour éviter par exemple d’oublier certaines tâches et se retrouver dans l’embarras. En effet, ce professionnel sera apte à bien veiller à ce que l’assurance multirisque soit souscrite annuellement. De plus, le propriétaire se voit délester de beaucoup de charges, car selon le type de contrat entre le bailleur et l’administrateur de biens, ce professionnel pourra même effectuer les travaux concernant le logement ou bien déclarer les sinistres affectant celui-ci auprès de l’assureur. Enfin, lorsque le bail prend fin, c’est à ce dernier qu’incombe la responsabilité de faire l’état des lieux et ensuite de prévenir le propriétaire de ce départ. Et en cas de litige grâce au service de ce dernier, il pourra faire appel à un avocat pour prendre en charge le dossier et suivre l’affaire auprès des tribunaux. Enfin, ce dernier sera en mesure de dresser un état des loyers perçus et des impayés de la part du locataire et des charges de chaque logement pour mettre au courant le ou les propriétaires, et ainsi leur permettre de prendre des décisions si nécessaire.

6 février 2017     0 Comments

Résolution 2017 : se lancer dans l’investissement locatif pour du garde meuble ?

investissement-locatif-costockageLe costockage a totalement bouleversé le marché du garde-meubles pourtant bien installé, poussant certains investisseurs à rentabiliser un appartement en le transformant en véritable garde-meuble, via un bail de location de box. D’autres, plus sages peut-être, se contentent d’acheter tout spécialement des caves et des garages à des fins locatives.

Cet investissement pour du garde meuble prend différentes formes, des espaces des plus classiques et plus accessibles : cave, garage, place de parking boxées, aux espaces les plus inattendus et parfois plus coûteux : hangar ou écuries par exemple.

En quoi consiste réellement l’investissement locatif pour du garde meuble ?

Ce modèle d’investissement est très accessible face au coût du ticket d’entrée. Idéal pour un primo-investissement, il bénéficie d’une forte demande locative. Le manque de place quotidien d’un grand nombre de foyers français en est la raison. Pour 53% des français l’optimisation de leur logement ne suffit plus à caser toutes leurs affaires, il est alors nécessaire de louer de l’espace supplémentaire. C’est là qu’entrent en jeu les investisseurs. En proposant un garage pour du garde meuble c’est la possibilité de le louer jusqu’à 60% plus cher, et c’est notamment le costockage, stockage entre particuliers, qui a permis d’instaurer ce principe de loyer au prix du m2. Nombreux sont les français a déjà détenir entre les mains des mètres carrés inoccupés qui valent de l’or. Et même si certains profitent déjà du costockage pour s’assurer un complément de revenu mensuel il est aujourd’hui clairement opportun de se lancer dans l’investissement en passant volontairement par l’achat de ces espaces face à la demande grandissante.

Mais quel avenir pour l’investissement locatif ?

Opter pour l’investissement locatif dans les caves et les garages c’est s’assurer d’une rentabilité certaine ! Aujourd’hui un tel investissement affiche un rendement locatif de 10 à 12% en moyenne, en fonction des villes contre à peine 5% pour un bail de location classique.

Les plateformes de costockage permettent de démocratiser cet investissement, et d’accéder à une demande constante et régulière. En passant par de tels sites, c’est profiter d’une moyenne de location de 13 mois. Autrement dit la vacance locative est quasi nulle pour de tels espaces.

Autre avantage de référencer un espace de stockage sur ces plateformes c’est de profiter de toute les garanties nécessaires pour assurer et encadrer pour votre location (assurance incluse dans le loyer fixé librement par le loueur, contrat de location et service client disponible 7j/7).

11 janvier 2017     0 Comments

Quelques conseils pour les débutants en investissement locatif

Quel est le type de placement le plus rentable ? Nombreuses sont les personnes qui attendent une réponse à cette question. Il y a un embarras de choix mais l’investissement locatif compte parmi les plus avantageux. Cependant, pour avoir un rendement optimal, il faut bien choisir le type de bien immobilier à acheter et penser à la solution la plus simple en matière de gestion locative. Divers conseils y afférent sont à découvrir auprès des sites spécialisés comme http://www.alliance-habitat.com.

pinel

Le type d’immobilier à privilégier

Il est possible d’acheter un bien immobilier qui pourrait servir de local commercial, de bureau ou encore d’habitation. Le logement locatif devient de plus en plus intéressant surtout depuis la mise en vigueur de la loi Pinel sur la défiscalisation. Il suffit en effet de miser sur un habitat doté d’une performance énergétique pour profiter d’une baisse d’impôt. De plus, le logement constitue un patrimoine durable que vous pouvez transmettre à vos descendants. Bien entendu, l’emplacement du logement est important. Il faut qu’il se trouve dans les zones concernées par le dispositif Pinel.

Comment investir dans un logement neuf grâce au… par Europe1fr

La bonne manière de gérer le patrimoine immobilier

Une fois l’achat réalisé, il faut maintenant chercher un locataire. Le plus intéressant avec la location via la loi Pinel, c’est que vous pouvez louer à un proche. Lorsque ce détail est réglé, il faut penser à la gestion locative. C’est loin d’être une tâche aisée et les propriétaires se laissent séduire par l’idée d’engager un spécialiste. Toutefois, si vous voulez faire plus de bénéfice, il vaut mieux apprendre à gérer votre patrimoine tout seul. Les logiciels performants disponibles auprès des fournisseurs reconnus comme http://www.alliance-habitat.com vont alléger votre tâche. Grâce à ces outils, tout est automatisé. En effet, ce genre de logiciel vous permet de rédiger un contrat de bail, de créer et d’envoyer des quittances ou bien de faire un suivi des loyers impayés facilement.

10 janvier 2017     0 Comments

Terrain à bâtir à Montpelier : Quelques conseils avant d’acheter

Pour beaucoup d’acteurs de l’immobilier, l’achat de terrain constitue la partie la plus difficile de tous les processus. A Montpellier, trouver un terrain à bâtir se révèle être un véritable casse-tête. En plus de la forte densité de la population et les différentes contraintes en matière de construction, il n’est jamais facile de trouver un bon emplacement. Si vous avez déniché une parcelle intéressante, vous pouvez être sûr qu’elle est soit vendue à prix très élevé, soit elle attire une foule de concurrents. Ce n’est pourtant pas une raison de vous décourager. Avec un peu de patience et de conviction, vous pouvez être sûr de trouver le terrain qu’il vous faut. Suivez ces quelques conseils.

be-promotions-acheter-terrain-batir

Comment trouver un terrain ?

Pour réaliser votre rêve de devenir un propriétaire individuel, l’achat d’un terrain de construction est un passage obligatoire. Qu’il s’agisse d’un terrain en lotissement ou d’un terrain en diffus (terrain hors lotissement), assurez-vous d’abord que sa distance convient bien à vos exigences. Vous avez choisi un terrain à bâtir à Montpellier, notamment dans un endroit qui vous plaît. N’oubliez pas de vérifier la présence des infrastructures publiques dont vous pourriez avoir besoin. Les transports en commun sont à privilégier, de même pour les commerces de proximité comme les pharmacies, grande surface et etc.).

Pour choisir un terrain de construction, misez également sur la proximité des centres de loisirs et des écoles, surtout si vous avez des enfants, ainsi que des centres administratifs comme les banques et les postes.

Sur internet, nombreux sont les sites immobiliers qui proposent la vente et l’achat de terrain dans toute la ville de Montpellier et ses périphériques. En consultant parmi les offres, vous pouvez avoir directement un aperçu sur les terrains disponibles et appropriés dans votre région. Sachez qu’il est aussi possible de consulter les programmes d’aménagement futur à la Mairie pour trouver les parcelles encore disponibles près de chez vous. Les affiches et petites annonces des agences immobilières locales sont aussi accessibles.

Comment évaluer la qualité de la parcelle ?

Lors d’un achat de terrain à bâtir, vous pouvez certainement faire votre propre vérification pour assurer que la parcelle est assez grande pour la maison que vous allez construire. Mais pour savoir si le prix est conforme au tarif du marché, l’avis d’un professionnel est essentiel. Un professionnel dans l’immobilier comme le lotisseur ou promoteur pourrait vous conseiller non seulement sur la vente de terrain, mais également de la qualité du bien.

Il existe plusieurs paramètres qui permettent de déterminer la qualité d’un terrain constructible, à savoir son potentiel d’exploitation. Pour assurer qu’il soit constructible, vérifiez d’abord sa configuration. Un terrain de forme irrégulière ou situé en pente peut être difficile à exploiter et peut même augmenter les coûts de construction. La largeur est aussi importante, car elle permet de déterminer les distances à respecter par rapport aux constructions qui entourent votre terrain. Afin de vérifier sa conformité, vous devrez d’abord connaitre son statut à travers le PLU (plan local d’urbanisme) et le PLO (plan local d’occupation). Ces documents sont disponibles à l’accueil de la mairie de votre région. Il vous informera également sur les interdictions relatives à un projet de construction.

La nature du sol est aussi un élément important à ne pas négliger avant de commencer un projet de construction. Elle garantit la résistance du sol et permet de déterminer si le terrain pourrait supporter votre future habitation. Pour en être sûr, l’avis d’un professionnel en aménagement peut être un très bon point. Le dernier, et non des moindres, est la possibilité des raccordements aux réseaux (eau, électricité, gaz, téléphone). Vérifiez également que votre terrain peut être raccordé au réseau des eaux usées.

6 janvier 2017     0 Comments

Investir en immobile et profiter de la défiscalisation : comment faire ?

Actuellement en France, il ne suffit plus d’acheter un terrain puis de construire sa maison après avoir réglé tous les papiers juridiques. L’imposition incite les investisseurs à être plus vigilent pour ne pas supporter une charge fiscale hors de leur espérance. Pour cela, profiter de la défiscalisation qui existe selon le type d’investissements en bien immobilier et la seule possibilité pour apaiser sa fiscalité. Immobilier neuf, ancien immobilier, immobilier locatif et autres, si l’investisseur est astucieux, il peut même en faire un revenu, mais comment faire ?

defiscaliser

Comment profiter de la défiscalisation ?

Ce qui est sûr avec les différentes sortes de défiscalisation immobilière qui existent en grand nombre en France, c’est qu’elles apportent un avantage économique assez important à l’investisseur. Prenons l’exemple avec la loi Pinel qui succède un autre avant elle, toutes les deux des défiscalisations. Elle peut octroyer un avantage fiscal jusqu’à 63 000 euros si les conditions de la construction sont réunies selon le site defiscalisationconseil.fr. Quelqu’une de ces conditions limite les immobiliers neufs constitués jusqu’à la fin de l’année 2016 dans des quartiers défavorisés. Les biens concernés par cette loi avantageuse sont uniquement ceux à destination locative. Il faut aussi savoir que le montant octroyé par la loi de défiscalisation varie selon la qualité et quelques autres conditions. Le principe est donc de comprendre toutes les conditions pour mieux connaitre les avantages qui s’offrent à vous.

La défiscalisation et la réussite de votre projet immobilier

C’est pareil dans les locations des anciens immobiliers, des biens en location à destination professionnelle, ou autres type de bien immobilier en France. Chacun de ses investissements bénéficie de défiscalisation assez importante. Il est donc impératif de comprendre les différentes conditions de chacune des lois pour mieux profiter des avantages qu’elles apportent. Cela ne vous conseille pas d’orienter votre projet en immobilier en vous basant sur la défiscalisation, car il faut également prendre en compte quelques détails qui dépendent de votre objectif. Comme les biens à destination locative par exemple. Puisque le gouvernement pratique la défiscalisation dans le but favoriser certains quartiers, pensez également à la réussite de votre projet si vous avez choisi d’investir en un bien à destination locative. C’est-à-dire que vous devez opter pour les lieux qui attirent de locataires : un lieu proche de la ville.

Et puisque la loi devient de plus en plus compliquée pour des personnes ordinaires, pour mieux investir, c’est toujours mieux de consulter l’avis d’un professionnel.

15 novembre 2016     0 Comments

Le Brexit: finalement, un non évènement ?

Alors que le cataclysme tant attendu engendré par le Brexit n’a finalement pas eu lieu, la banque centrale européenne a décidé a décidé de relever sa prévision de croissance pour la zone économique de l’union européenne. En effet, son président a tenu une conférence de presse où il a indiqué que les perspectives de croissance pour l’union européenne seraient désormais de 1,7 % contre 1,6 % qui avaient été annoncés il y a encore quelques mois.

bce

Les prévisions de croissance

Au final, cela ne fait pas grande chance dans la mesure on peut qualifier ses perspectives de croissance , mais la BCE se défend bec et ongles indiquant que ce sont les retombées négatives du Brexit qui sont la raison principale de cette mollesse de la croissance au sein de l’union européenne. Cependant, les prévisions de croissance seront affaissées concernant 2017 et 2018 dans la mesure où celles-ci sont désormais calibrées à 1,6 %. La reprise économique en zone euro est toujours freinée par une demande économique étrangère qui reste terne qui n’est pas la hauteur des objectifs que s’était fixée la banque centrale européenne.

Là encore, le principal responsable de cette situation et le référendum britannique qui a engendré une certaine dose d’inquiétude et d’incertitude vis-à-vis de cette situation. Cependant, on constate que le président de la banque centrale européenne a laissé inchangé cette vision d’inflation qui reste à 0,2 % et 1,2 % l’an prochain 1,6 % pour 2018. De la même manière que la banque centrale anglaise a laissé inchangé sa politique vis-à-vis des taux directeurs, la banque centrale européenne a également décidé d’opter pour le statu quo et de laisser tel quel sa politique monétaire pour Le moment.

 

Bientôt une bille financière ?

Il est encore difficile de savoir si les pressions exercées par les marchés financiers vont avoir raison de la fermeté des banques centrales européennes et même américaines, mais en tout cas, l’attente si pressante que si une annonce mettant en œuvre des taux plus importants devaient être annoncé, alors le forez serait extrêmement important, ce qui ne serait pas forcément une bonne chose pour les marchés financiers qui pourraient mettre en place le début d’une bulle qui pourrait conduire elle-même à la mise en place une crise financière d’importance. Pour information, le taux directeur de la banque centrale européenne est fixé au jour le jour par la banque centrale du pays sachant qu’ils se subdivisent en taux de rémunération des dépôts et en peau de refinancement.

Cet instrument permet de pouvoir non seulement contrôler l’inflation mais également le niveau des prix et qui a pour conséquence de moduler la demande de crédit immobilier, c’est donc un instrument qui est utilisé à part entière afin de pouvoir par exemple relancer l’économie d’un pays et de dynamiser sa consommation. Cependant, on a constaté qu’il y a une corrélation directe entre la hausse des taux d’intérêt d’un pays et son attractivité sur les marchés financiers étant donné que ces derniers y voient une manière de pouvoir spéculer grandement sur ces derniers.

En effet, il y a un certain nombre d’incidences macro-économiques du fait de l’évolution de la politique monétaire, notamment par exemple votre capacité à emprunter auprès de votre banque commerciale que ce soit pour réaliser des opérations de crédit à la consommation ou encore des prêts immobiliers en tous genres.

1 novembre 2016     0 Comments

Les avantages de l’investissement immobilier

Est-ce le bon moment d’investir dans l’immobilier ?

Si l’on remonte cinq ans en arrière, les taux des crédits immobiliers ne cesse de baisser. Nous sommes arrivés en 2016 à des montants frôlant les 1% pour des crédits d’une durée de 20 ans.
Indice significatif, nous voyons cette année une forte augmentation des acquisitions réalisées par des primo-accédant. La baisse des taux leur ayant donné un supplément de pouvoir d’achat.
Le saviez-vous ? Les banques en ligne proposent des services diversifiés, notamment des crédits immobiliers entièrement dématérialisés.

immojpg

Le marché immobilier français enregistre de très bons résultats pendant la première moitié de l’année 2016. Le volume de vente des transactions de logements anciens a augmenté de 15% en un an. Les acheteurs estiment que les prix ne vont plus baisser.

Arrêt de la baisse des prix et taux de crédit bas nous indiquent que le moment est opportun pour miser sur l’immobilier.

La qualité de l’acquisition est primordiale pour réaliser un bon investissement immobilier. En faisant appel à des professionnels spécialisés dans l’achat immobilier, comme les chasseurs d’appartements, les investisseurs se donnent tous les atouts pour bien acheter.

Le logement : un investissement solide

L’immobilier joue sur deux tableaux : l’évolution du marché des ventes et celui des locations.

Ces deux marchés ont une tendance naturelle à augmenter et baisser dans les mêmes périodes. Il est néanmoins intéressant de constater que le marché locatif amortit les hausses comme les baisses. Il est beaucoup moins sensible aux croissances, comme aux crises.

Le locatif représente une sécurité forte.

Lorsque le marché est en pleine expansion, un investisseur aura la possibilité de revendre et de tirer parti de la plus-value réalisée lors de la revente de son bien.

Dans un moment où le marché immobilier est en baisse, il gardera son bien. L’investisseur tirera alors les fruits de la location dont les niveaux de prix seront plus stables que ceux de la vente. Et dès que la courbe s’inversera, il pourra envisager de vendre.

Ce double tableau est un des aspects les plus intéressants et les plus rassurants de l’investissement immobilier.

    0 Comments