Defiscalisation Loi Girardin

Auteur : Girardin

Le système helvétique : les trois piliers de la Suisse

Le système des trois piliers est fondamental en Suisse. En effet, il garantit la stabilité sociale et financière permettant de finir les vieux jours sereinement. Le troisième pilier constitue la prévoyance privée qui est d’ailleurs un concept qui ne cesse de gagner en importance. Pour en savoir d’avantage, il est nécessaire de développer le système des trois piliers ainsi que les avantages de chaque pilier. Ainsi, au-delà des salaires avantageux, les frontaliers peuvent aussi profiter d’un système social qui leur bénéficiera lors de leur départ en retraite.

Le système des trois piliers

La prévoyance Suisse repose sur les fameux trois piliers. Chacun de ces derniers possède un but et des Prestation distinctifs. Grâce à ce système de prévoyance helvétique, les suisses peuvent continuer à vivre un niveau de vie stable en toute liberté au-delà de l’âge de la retraite.

Les trois piliers de la prévoyance en Suisse se décomposent comme suit :

  • Le 1er pilier : la prévoyance publique
  • Le 2ème pilier : la prévoyance professionnelle
  • Le 3ème  pilier : la prévoyance privée

Les avantages des piliers

La prévoyance publique

Le 1er pilier est basé sur le principe de la solidarité. En effet, les retraites sont financées par les actifs ainsi que les employeurs en versant chaque mois des cotisations. Il est à noter que la retraite est fixée à 64 ans pour les femmes et de 65 ans pour les hommes. Les bénéficiaires de la prévoyance reçoivent ainsi de quoi subvenir à leurs besoins.

La prévoyance professionnelle

La prévoyance professionnelle est une pension des entreprises. Il couvre alors jusqu’à 75 % du salaire de l’individu avec le premier pilier. Toutefois, contrairement à l’AVS (Assurance Vieillesse et survivants) ou le premier pilier, c’est l’individu lui qui épargne et verse les cotisations afin de financer lui-même ces propres prévoyances.  L’objectif de ce pilier est de maintenir le niveau de vie de la personne même après sa retraite.

La prévoyance privée

Le troisième pilier ou la prévoyance a vu le jour dans la Constitution en 1972. Son objectif est de combler les lacunes des autres prévoyances pour ainsi permettre l’attribut d’un patrimoine. Le 3ème pilier en Suisse ne cesse de gagner en importance. En effet, les deux autres piliers présente peut présenter une grande lacune par rapport un revenu antérieur de l’individu avant sa retraite. Pour pouvoir combler le reste des revenus de la personne, l’Etat Suisse offre alors une optimisation de la fiscalité. En plus de cette remise à niveau de la fiscalité, la prévoyance privée procure d’autres atouts. En effet, il assure également les risques de décès ainsi que l’invalidité. Il est alors conseillé de prendre part à ce 3ème pilier en Suisse afin de bien assuré la vie tout en prévoyant le futur. Dans le 3ème pilier, nous pouvons constater : la prévoyance liée (3a) et la prévoyance libre (3b). Pour la prévoyance liée, les montants d’épargnes ainsi que d’autres restriction se doivent d’être respecté. Toutefois, cette somme peut être déduite sur le revenu imposable. Enfin, pour la prévoyance libre, elle connaît moins de restriction cependant, les avantages fiscaux diminues.

4 octobre 2019     0 Comments

Immobilier : Les diagnostics obligatoires pour la vente

Lorsque vous prenez la décision de vendre votre bien immobilier, un certain nombre d’étapes administratives sont obligatoires. Parmi elles, on compte les diagnostics immobiliers qui attesteront de l’état de votre bien, de son mesurage ainsi que de sa consommation en termes de chauffage.
Le Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) doit être fourni par le propriétaire du bien ou par l’agence immobilière qu’il a éventuellement mandatée à toute demande d’un potentiel acquéreur.

En cas de proposition d’achat acceptée et de future vente assurée, les diagnostics immobiliers sont transmis aux notaires (vendeur et acquéreur) qui vérifient leur validité. Les diagnostics termites et ERP (Etat des risques et Pollution) ne sont valables que 6 mois. Ainsi, en cas de péremption il est primordial de mettre à jour les diagnostics immobiliers. Chez Monser, cette mise à jour est gratuite !

Grâce à ces diagnostics immobiliers, l’acquéreur achète son bien en toute connaissance de cause.

Il faut noter que l’ensemble des diagnostics immobiliers obligatoires varient selon plusieurs critères :

  • La date du permis de construire du bien : en effet, certains diagnostics immobiliers ne seront pas nécessaires si votre immeuble date d’après 1949, comme le diagnostic plomb par exemple. Pour les immeubles datant d’avant le 1er juillet 1997, nous devrons obligatoirement réaliser le diagnostic amiante.
  • Le code postal du bien : les diagnostics immobiliers nécessaires peuvent changer selon la commune du bien. Par exemple, le diagnostic termite est obligatoire à Paris mais pas à Pantin.
  • L’ancienneté de votre installation gaz et/ou électricité
    Le Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) sera annexé à la promesse de vente et consultable par les parties autant de fois que nécessaire.

Pourquoi autant de diagnostics obligatoires en cas de vente ?

Les diagnostics immobiliers sont nécessaires afin d’assurer l’état de sécurité des biens immobiliers.

Il est important de comprendre que les diagnostics immobiliers offrent, une confiance au potentiel acquéreur dans son projet d’achat de logement et, à la fois, une sécurité juridique pour le vendeur qui souhaite céder son bien. En effet, la réalisation de diagnostics immobiliers assure une garantie de sécurité lors de la transaction en dégageant la responsabilité civile et pénale des vendeurs en cas de recours de leurs acheteurs. Si vous souhaitez plus d’information à ce sujet, nous vous invitons à consulter le détail des garanties qu’offre la réalisation de ces diagnostics obligatoires en cas de vente.

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) en vente.

Le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est obligatoire quel que soit le bien immobilier (maison, appartement, local commercial). Faisant parti du Dossier de Diagnostics Techniques (DDT), il vise à informer l’occupant et/ou le propriétaire du bien de la consommation d’énergie de son logement ou de son bâtiment tertiaire sur son chauffage, son refroidissement, sa production d’Eau Chaude Sanitaire (ECS).
Ce diagnostic immobilier doit impérativement apparaitre sur les annonces immobilières de présentation du bien.

Le Diagnostic Loi Carrez.

Depuis la loi du 18 décembre 1996, le vendeur d’un logement a pour obligation de préciser la superficie privatives (dans tous les documents liés à la vente du logement).

Vous noterez qu’elle ne s’applique pas dans le cas d’un achat sur plan, ni à l’achat de terrains à bâtir, ni pour une maison individuelle, qui n’est pas un lot de copropriété.

Le diagnostic Loi Carrez permet de mesurer la superficie des :

  • marches
  • planchers des locaux clos et couverts après déduction des surfaces occupées par les murs,
  • cages d’escaliers
  • gaines
  • embrasures de portes
  • fenêtres
  • cloisons

Notez que certains ne sont pas pris en compte comme :

  • les placards avec une marche
  • les placards encastrés dans une embrasure
  • les boxes
  • garages
  • caves
  • places de parking
  • grenier
  • les emplacements de stationnement

Le Diagnostic Plomb.

En France, depuis 1949, utiliser de la peinture au plomb est interdit dans la mesure où ce produit provoque une intoxication et est responsable de la maladie du saturnisme.

Il faut noter que les immeubles anciens en contiennent régulièrement. En effet, le plomb était présent dans les anciennes peintures ou dans certaines tapisseries servant à protéger les parties habitables de l’humidité.

Pour cette raison, le diagnostic immobilier de Constat des Risques d’Exposition au Plomb (CREP) est obligatoire dans le cas d’une vente ou d’une location d’un bien immobilier dont le permis de construire date d’avant le 1er janvier 1949.

Le Diagnostic Gaz.

Le diagnostic gaz a pour objectif d’assurer la sécurité des personnes en évaluant les risques liés à l’installation intérieure de gaz.

Il s’agit de prévenir des dangers liés aux explosions, incendies, fuites de gaz ou intoxications au monoxyde de carbone ou aux projections.

Le diagnostic gaz porte sur l’installation intérieure de gaz des 4 domaines suivants :

  • la combustion
  • le raccordement en gaz des appareils
  • la tuyauterie
  • la ventilation des locaux

Il sera important de noter que, dans le cas d’une installation de gaz naturelle ne nécessitant pas de diagnostic gaz (installation de moins de 15 ans), une attestation de conformité vous sera demandée afin d’assurer la sécurité de vos équipements.

Le Diagnostic Termite.

Ces fourmis blanches appelées « termites » sont des insectes qui se nourrissent de bois et dérivés.

Le Diagnostic Termites, qui fait parti du Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) est obligatoire en cas de vente d’un logement car ces insectes peuvent générer des dégâts en dégradant le bois utilisé dans la construction. Ils peuvent même occasionner son effondrement.

Cependant, cela ne concerne pas tous les immeubles. Notez, qu’il existe un certain nombre de logements concernés par la présence des termites (ces derniers sont déclarés par un arrêté préfectoral qui renseigne sur la présence de ces insectes).

Le Diagnostic Électricité.

Ce diagnostic immobilier est devenu un diagnostic obligatoire en cas de vente depuis le 1er juillet 2009. En effet, il permet d’identifier les anomalies électriques présentes dans le logement ainsi que les dangers qu’elles représentent pour l’occupant.

Ce diagnostic immobilier n’oblige pas le vendeur à corriger les éventuelles anomalies constatées mais permet à l’acquéreur de connaître l’état du logement et les travaux à prévoir.

De la même manière que pour le diagnostic gaz, ce diagnostic n’est pas obligatoire si votre installation date de moins de 15 ans. Dans ce cas, une attestation dite « Consuel » vous sera demandée en cas de rénovation récente du système et donc, d’une absence de diagnostic électricité dans le Dossier de Diagnostics Techniques (DDT) fourni pour la vente.

Le Diagnostic ERP.

Le Diagnostic ERP est un document qui permet d’informer les occupants d’un bien immobilier des risques au droit d’un terrain bâti ou non. Ces risques peuvent être naturels (inondations, sismicité…etc.), miniers ou technologiques (proximité d’un site SEVESO).

Ce diagnostic immobilier est obligatoire et a une validité de 6 mois.

Le Diagnostic Amiante.

L’amiante est matériau naturel qui autrefois été utiliser pour ses nombreuses propriétés (isolation thermique..).

Le diagnostic amiante permet de repérer la présence ou l’absence de matériaux contenant de l’amiante. Ce repérage doit être réalisé par un diagnostiqueur immobilier avant de réaliser des travaux comportant des risques d’exposition à ce matériau.

Le site du service public vous donne plus d’informations concernant ces diagnostics obligatoires dans le cadre d’une vente

9 septembre 2019     0 Comments

Investir dans une maison à rénover : les avantages et les inconvénients

L’investissement dans l’immobilier est de plus en plus prisé. En effet, cela est une façon de sécuriser l’avenir une fois à la retraite car mettre un bien à la location constitue un revenu supplémentaire. Ainsi, il n’est pas rare de trouver de plus en plus de personnes qui investissent dans l’immobilier. La grande tendance du moment est l’immobilier à rénover. Mais cet investissement est aussi sujet à divers risques. Ce qui n’empêche pas d’investir car les avantages sont aussi nombreux.

Les avantages de l’investissement dans une rénovation immobilière

Le premier avantage de l’investissement dans un bien à rénover est le prix. En effet, le prix d’achat de ce type de bien est souvent moins cher que pour un neuf. Attention néanmoins car si le prix du bien est moins cher, il faut faire un diagnostic complet des travaux à effectuer avant de pouvoir dire que c’est une bonne affaire. Plusieurs personnes se rendent compte un peu tardivement que le coût des rénovations est très élevé donc l’investissement n’est pas rentable à court et moyen terme.

Un autre avantage de l’investissement dans une habitation à rénover est le frais notarial. Ce dernier est réduit par rapport aux frais qu’il faut payer pour l’achat d’un neuf. De plus, avec les nouvelles dispositions de la loi Pinel, les acheteurs de bien à rénover bénéficient d’autres avantages sur les impôts. Voir les infos sur la nouvelle loi Pinel 2019 ici. Cette loi stipule par exemple que les acheteurs de biens à rénover bénéficient de divers avantages fiscaux et d’aide à la réhabilitation.

Un autre point fort à ne pas négliger à la possibilité de personnaliser la maison. De plus, une fois réhabilité, les nouveaux propriétaires peuvent remettre le bien à la vente et peuvent en tirer largement plus que le prix d’achat car le bien a déjà un plus-value grâce à la rénovation.

Les inconvénients de l’achat de bien à rénover

Investir dans un bien à rénover n’a pas que des avantages, il y a aussi quelques inconvénients à connaitre.

Si on parle du coût d’achat comme avantage, il peut aussi être un inconvénient. En effet, moins un bien à rénover coute, plus il y a des risques que le coût de rénovation va être énorme. C’est pour cela que le prix seul ne doit pas être le critère de décision d’investir dans l’immobilier. Il faut demander à des professionnels de faire un devis sur le coût des travaux à réaliser pour pouvoir calculer l’investissement global.

Lors de la rénovation du bien, il est important que le nouvel acquéreur s’investisse personnellement pour le suivi des travaux. Cela peut engendrer d’autres problèmes d’organisation mais c’est primordial.
Enfin, selon la quantité de travaux à réaliser, cela peut prendre du temps avant de pouvoir jouir de sa nouvelle maison ou de son nouvel appartement. De plus, il n’est pas rare que les nouveaux propriétaires soient à court de financement pour la rénovation donc le chantier peut être suspendu.

Investir dans un bien à rénover comporte donc des avantages et des inconvénients mais il appartient aux acheteurs de prendre la bonne décision.

26 mars 2019     0 Comments

Conseils pour investir dans un appartement

Acheter un bien immobilier, notamment un appartement, est une étape importante dans la vie d’un ménage. Il faut dire que c’est un investissement assez conséquent, aussi bien pour un appartement dans l’ancien qu’un appartement neuf. Pour devenir propriétaire et en même temps bénéficier d’un retour sur investissement, la bonne idée est de faire un investissement locatif. Plus de conseils dans la suite de cet article.

Investissement dans un appartement : comment être sûr de son choix ?

Investir dans un appartement, et dans un bien immobilier en général, peut avoir plusieurs objectifs. Pour certains, il pourrait s’agir d’une envie d’avoir son propre chez-soi mais pour d’autres il s’agirait d’un moyen pour gagner de l’argent. En effet, l’appartement ainsi acquis sera proposé en location. Du coup, c’est un peu comme si le propriétaire récupère l’argent qu’il a investi dans la maison. Pour en profiter pleinement, il est recommandé d’investir près de chez vous. En effet, il vous sera plus facile de vous occuper de votre appartement. Ceci étant, rien ne vous empêche de choisir une habitation dans une autre ville, voire un autre pays. Vous pouvez ainsi habiter l’appartement quelques semaines dans l’année et gagner de l’argent pour les semaines restantes.

Pour un retour sur investissement rapide, optez pour un appartement implanté dans un quartier populaire. En effet, il est plus facile de trouver un locataire dans un tel endroit. Le loyer y sera moins cher par rapport à un appartement dans un quartier bourgeois et vous trouverez facilement quelqu’un pour louer votre appartement. Il est à noter que l’investissement locatif est cadré par la loi Pinel. Il vous permet de bénéficier d’une défiscalisation pouvant aller jusqu’à 21% du prix que vous avez déboursé pour l’achat de l’appartement.

Sinon quand vous choisissez votre appartement, faites en sorte qu’il reflète votre personnalité. En effet, il se pourrait qu’un jour, ce sera votre domicile, autant qu’il vous plaise.

Investir dans le neuf : quels avantages ?

Certains futurs propriétaires hésitent à acheter un appartement neuf, argumentant sur le prix de celui-ci. Pourtant, investir dans le neuf présente de nombreux avantages. Pour commencer, il faut savoir que les droits de mutation dans le neuf ne représentent que 1.5% du montant de l’achat. Avec l’ancien, vous devez débourser des droits de 8% par rapport au montant d’achat.

Les maisons actuelles ont été conçues afin de respecter l’environnement. Grâce à ce concept écolo, vous pouvez bénéficier d’une réduction de vos charges mensuelles. Investir dans le neuf vous permet aussi d’avoir droit au soutien de l’Etat. Ainsi les propriétaires d’un appartement neuf ne paieront pas de taxe foncière durant les deux premières années. Ils ont aussi droit à une réduction de l’impôt sur le revenu, voire même une exonération de TVA.

Acquérir un bien immobilier neuf c’est aussi l’assurance de pouvoir choisir un appartement répondant à votre profil ainsi que vos possibilités. Investir dans un appartement neuf est aussi un moyen de se constituer son patrimoine. C’est également la voie à suivre pour se faire une rentrée d’argent ou pour se constituer une épargne. En effet, vous n’allez pas habiter l’appartement, vous allez percevoir de l’argent en provenance des locataires. Bref investir dans le neuf présente de nombreux avantages, tels que la possibilité de percevoir tous les mois une certaine somme d’argent.

9 juillet 2018     0 Comments

Faire soi-même la rénovation, quels intérêts ?

Du point de vue budgétaire, il y aura une grande différence de dépenses si vous réalisez vous-même vos travaux de rénovation. Vous n’aurez pas à payer des architectes ni des spécialistes en rénovation, vous ne serez plus obligé d’acheter de nouveaux objets pour remplacer ceux qui sont déjà en place. Ensuite, vous pourrez être sûr d’avoir l’apparence qui vous plaît, pour votre maison. Et enfin, cet acte vous permettra d’avoir plus de confiance en vous, d’être fière de vous-même, et de pouvoir après louer votre appartement à un prix convenable, pas trop bas.

Commencez par définir votre budget

Si vous voulez revendre, ou mettre en location votre appartement, il vous faut sûrement un plus joli aspect. Avant de rénover, commencez par définir votre budget. En débutant déjà par cette étape, vous pourrez élaborer un plan pour vos travaux, en utilisant des pièces adaptées à votre budget.

Ouvrez votre appartement

argent

Supprimez tout air de petitesse, cassez tout ce qui peut sembler gêner l’apparence vaste de votre appartement. Cassez les murs sans utilité, enlevez les barrières inutiles. Pour vous aider dans cette tâche, des logiciels spécialisés dans la visualisation de chambre vous seront utiles. Sinon, des agences pourront également vous aider à élaborer un plan, sans avoir à dépenser une belle grosse somme, comme pour le cas des ingénieurs en architecture.

Doublez vos murs

Les murs un peu abîmés peuvent diminuer d’une valeur assez importante le loyer de votre appartement. Pensez à le doubler avec du Ba13, ainsi vous dépenserez moins tout en ayant une belle vue. Pour la rénovation des murs et sols de votre cuisine, de votre hall, ou de votre salle de bains, coulez-y ou talochez-y du béton de ciré. Cela vous permettra de camoufler les mauvais carreaux sans les enlever, car les enlever pourrait plus abîmer votre belle maison. Avec ces travaux de rénovation de murs et de sols, votre chambre sera plus spacieuse et agréable à voir.

Mettez en place de grands miroirs face à face

Avec des miroirs placés les unes en face des autres, votre appartement aurait l’air encore beaucoup plus grand qu’après la rénovation du sol et des mûrs.

Éliminez les vis-à-vis sans barrer la lumière

Si des vis-à-vis gênent votre vue, prenez des verres, des carreaux que vous cuirez au four pour les rendre transparents et maquiller votre déplaisant vis-à-vis. Pas la peine d’acheter de nouveaux rideaux, utilisez ce que vous avez sous la main pour améliorer le passage de la lumière dans toutes les pièces.
A titre d’information, l’achat d’un rabot électrique pourrait vous être très utile dans vos travaux.

31 janvier 2018     0 Comments

Dans quel quartier investir à Toulouse ?

Depuis plusieurs années, Toulouse est devenue une région très prisée pour l’investissement immobilier. C’est en grande partie grâce à son dynamisme économique et démographique. De plus, le prix de l’immobilier neuf y est relativement stable et permet donc aux investisseurs potentiels de faire de bonnes affaires sous la Loi Pinel. Mais avant de commencer à chercher les biens qui pourraient convenir, le mieux est de trouver les bons quartiers pour investir.

Choisir un quartier résidentiel avec des facilités de transport

Si vous voulez trouver rapidement un locataire, il vous faut bien choisir votre région. Par exemple, il sera beaucoup plus facile de louer un appartement dans un quartier agréable. Et si celui-ci est desservi par un bon système de transport en commun, ce serait encore mieux. Les parents rechercheront quant à eux des écoles à proximité de leur logement. Il faudra aussi que les commerces et les services soient facilement accessibles.

Plusieurs quartiers peuvent donc convenir. Un d’entre eux est celui de Faubourg Bonnefoy. Il a de nombreux atouts comme les commerces et les services tout au long de la rue. Il y a aussi des écoles tout près. Le quartier est très agréable et il sera facile de louer votre bien immobilier.

Vous pouvez aussi opter pour un investissement locatif dans le quartier de Jean Chaubet. Ce quartier est bien connu pour son environnement calme. Il est aussi possible d’accéder facilement au centre de la ville rose. Les commerces et les centres commerciaux sont dans les environs et on peut même s’y rendre à pied. Et pour se détendre pendant le week-end, les habitants peuvent profiter de la piste cyclable.

Avec un bien locatif qui plairait aux familles

Si vous comptez cibler les familles pour la location de votre logement alors le quartier Barrière de Paris est le plus adapté. Il est possible de prendre le métro pour aller au cœur de la ville rose en seulement quelques minutes. Il est donc facile de prendre les transports en commun pour se rendre au travail. Il y a aussi des écoles et des lycées dans les alentours ce qui le rend très attractif si un couple avec des enfants veut emménager à Toulouse.

Lardenne peut aussi convenir pour les familles, car il y a de nombreux établissements scolaires dans le quartier. Il est aussi proche du pôle d’activité aéronautique. Il peut séduire les familles, mais aussi de jeunes cadres qui préfèrent habiter dans la région de leur lieu de travail.

Donc, si vous comptez mettre en location un bien immobilier neuf à Toulouse, le mieux est de bien choisir le quartier. Vous aurez ainsi plus de chance de rentabiliser votre investissement plus rapidement.

18 octobre 2017     0 Comments

Avantages et contraintes du dispositif Pinel

La loi Pinel a été élaborée pour apporter des modifications à la loi Duflot. Elle a pour objectif clair d’inciter les Français à investir dans la pierre et de relancer l’immobilier locatif ralenti depuis quelques années. Pour cela, elle offre une réduction d’impôt lors de l’achat d’un logement ou d’un appartement neuf, à condition que celui-ci soit mis en location pendant une durée déterminée. La zone d’application de ce dispositif fiscal ne se limite pas en métropole.

Elle s’étend jusque dans les départements et régions d’outre-mer. Si vous souhaitez investir dans le dur dans les communes où la tension immobilière est la plus forte en France ou dans les DOM-TOM, vous avez la possibilité de bénéficier d’une réduction fiscale pouvant aller de 12 à 32 %. Pour profiter de cet avantage, vous devrez vous engager à louer le bien pendant au moins 6 ans. En outre, vous devez respecter certaines conditions liées au délai d’achèvement et au niveau de la performance énergétique du logement, aux ressources du locataire ainsi qu’à la location du bien locatif.

Quels sont les avantages du dispositif Pinel ?

La loi de défiscalisation Pinel permet aux investisseurs immobiliers de louer un bien sur un marché demandeur, c’est-à-dire dans des zones géographiques tendues. De plus, la souscription à une assurance construction dommages-ouvrage les éloignera de toutes les charges issues des travaux de réparations pendant 10 ans. Enfin, investir dans le neuf les évitera à payer des droits de mutation.

Le dispositif Pinel vous aidera aussi à loger votre famille. En effet, il vous autorise à louer un appartement à vos ascendants et descendants (parents, grands-parents, enfants, petits-enfants…) dès lors qu’ils ne sont pas membres de votre foyer fiscal. Mis à part cela, leurs ressources annuelles ne doivent pas dépasser un certain plafond. Ce dernier varie en fonction de la zone géographique du bien en location, de leur situation matrimoniale et du nombre des personnes à leur charge.

Avec la loi Pinel, vous transformerez les impôts en revenus. De quelle façon ? En France métropolitaine, il vous suffit d’engager à louer le bien pendant 6 ans minimum pour pouvoir profiter d’une baisse d’impôts de 12 %. Vous aurez droit à 18 % du montant de l’investissement sur 9 ans et 21 % sur 12 ans.

Quel est le principal inconvénient du dispositif Pinel ?

Selon Jacques Rouxel : « Tout avantage a ses inconvénients et réciproquement. »

Le seul hic avec la loi de défiscalisation Pinel est que les loyers sont plafonnés. Or, cela induit à limiter le rendement de l’investissement. En fait, le dispositif Pinel vise plutôt les classes moyennes, dont les revenus sont trop élevés pour prétendre aux logements sociaux, mais trop faibles pour se loger dans le privé. Alors, si vous décidez à réaliser un investissement locatif dans l’immobilier neuf, vous devez proposer un loyer qui soit 20 % plus bas que les prix pratiqués. Dans une zone A, vous êtes tenu de louer votre appartement à un prix inférieur à 16,83€/m². En zone A bis, c’est 12,5€, B1 10,07€ et B2 8,75€.

Pour information, la loi Pinel répertorie les communes où la tension immobilière est la plus forte en France sous forme de zones (A, A bis, B1 et B2). Dans la zone A, il y a Paris, Côte d’Azur, la partie française de l’agglomération genevoise et certaines villes où les loyers et les prix des logements sont très élevés. La zone A bis regroupe Paris et 76 communes des Yvelines, des Hauts-de-Seine, de Seine-St-Denis, du Val-de-Marne et du Val-d’Oise. La zone B1 est constituée par des agglomérations dont les loyers sont élevés, une partie de la grande couronne parisienne hors zone A bis ou A, quelques villes chères et les DOM. La zone B2 comprend des villes-centre de certaines grandes agglomérations, certaines communes chères et celles de la Corse non situées en zones A ou B1.

Cependant, en raison des contraintes susmentionnées, la loi Pinel offre une remise d’impôt pouvant atteindre 6 000€/an pendant 9 ans, et 3 000€ de la 10eà la 12e année d’investissement.

29 août 2017     0 Comments

Comment acheter un bien immobilier pour un jeune actif ?

residence-2219972_960_720

Jeunes actifs et en passe d’investir dans l’immobilier, plusieurs français ont passé le cap. Démarrer un investissement dans la pierre quand on est jeune reste une idée de génie. En effet, grâce à un bon accompagnement institutionnel, il n’est pas nécessaire d’être riche avant d’investir. Comme le dit l’adage « le temps est un allié, car chaque année permet de rembourser son emprunt ».

Le bon plan de l’acquisition d’un bien immobilier à un jeune âge

L’acquisition d’un patrimoine immobilier part traditionnellement de l’envie d’avoir une résidence principale. D’autres jeunes actifs réalisent cet investissement dans le but d’opérer à un investissement locatif. Ces derniers profitent de la Loi Pinel pour acquérir un bien.

Dans la plupart des cas, l’investissement immobilier est totalement corrélé à des objectifs de vie bien précis. De plus, plusieurs dispositifs sont mis en place dans le système français afin d’inciter les jeunes à acquérir le plus tôt possible.

Les avantages que l’achat immobilier assure

Les primo-accédants ont recours à des mesures incitatives tels le prêt à taux zéro, cumulable avec d’autres dispositifs dont le prêt d’accession sociale. Chaque parcours immobilier est différent.
Néanmoins, d’autres mesures incitatives existent. C’est le cas de l’aide à l’épargne, la facilité des conditions de prêt ou des tarifs avantageux pour l’assurance. L’accession sociale à la propriété reste un élément décisif dans la décision d’acquérir un bien immobilier à cette période de sa vie. Le plus grand allié de l’investissement par un jeune reste le temps. Le temps défini la vitesse à laquelle on rembourse un prêt et donc à cette même vitesse, la récupération du bien.

De plus, les jeunes ont plus d’entrain à investir dans des biens à rénover car ils ont le temps, l’énergie et la volonté de travailler sur ce pourquoi ils ont investi.

Les prêts à l’accession sociale et autres dispositifs d’aides

Le PTZ est destiné aux primo-accédants ayant de bas revenus et voulant acquérir dans le neuf. Ils peuvent bénéficier du prêt à taux zéro.

Le PAS, intéressant pour les jeunes couples ayant des revenus ne dépassant pas le plafond, leur PAS ouvre droit aux APL.

Le prêt employeur permet de bénéficier d’un prêt complémentaire à 1,5% de taux d’intérêt.

En parallèle, il existe également des solutions pour accompagner les primo-accédants.

27 juin 2017     0 Comments

Loi Girardin défiscalisation : il est temps d’investir en immobilier dans les DOM-TOM

Si vous avez envie de bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 48% dans votre investissement, profitez tant qu’il est encore temps des avantages que peuvent rapporter l’application de la Loi Girardin défiscalisation en Dom Tom. En effet, elle permet aux investisseurs immobiliers d’acquérir des logements neufs près de la mer tout en profitant d’une importante réduction d’impôts et d’une revenue stable. Toutefois, vous ne pourrez acquérir votre parc immobilier que jusqu’à la fin de l’année 2017 pour profiter de ces avantages fiscaux, alors ne tardez plus !

545

DOM-TOM : un véritable petit paradis du marché immobilier

Le département d’outre-mer ne fait pas rêver que les touristes avec ses mers turquoise et ses plages de sable fin aujourd’hui, car les contribuables français à la recherche de défiscalisation y seront des plus satisfaits. Le secteur de l’investissement dans l’immobilier a fait preuve d’une grande reprise de vitalité ces dernières années grâce aux dispositifs de défiscalisations qui ont été mis en place par le gouvernement et particulièrement avec la Loi Girardin défiscalisation. Le marché immobilier dans le secteur étant relativement stable ces dernières années, votre investissement n’en sera qu’optimisé avec l’application de la Loi Girardin Défiscalisation.

Un avantage unique avec la Loi Girardin défiscalisation DOM-TOM

En effet, les investissements visant à soutenir le secteur de l’immobilier ultramarin qui sont réalisés jusqu’à la fin de cette année 2017 se voient gratifiés d’une importante réduction d’impôt qui peut revenir jusqu’à 50% du montant investi. Dans le cas de l’application de la Loi Girardin défiscalisation DOM-TOM effectivement, vous devrez avant tout construire ou acquérir un logement, ou encore réhabilité un logement ancien pour en faire usage d’habitation ou mettre en location.

Les conditions à suivre pour en profiter convenablement

Un investissement n’est jamais sans risque, mais il faut croire que les conditions mises en place pour garantir son optimisation peuvent être des plus efficaces. Cependant, avant de vous y lancer, prenez le temps de déterminer si vous êtes bien concerné par ce type de produit et si vous avez réellement de l’intérêt à investir. Faire une simulation avec un spécialiste des montages fiscaux sera aussi indispensable dans ce cas, sachant que le bouclier fiscal mis en application stimule clairement que les impôts directs payés chaque année par un contribuable particulier ne peut dépasser les 60% du montant de son revenu de l’année précédente.

14 avril 2017     0 Comments

Quelques conseils utiles en matière de crédit immobilier

Les investisseurs dans l’immobilier l’ont compris, s’ils souhaitent que leur projet se réalise dans des conditions optimales, un moyen de financement solide et fiable est de mise. C’est particulièrement là que se présente le choix d’un prêt immobilier.

mortgage-295211_960_720

Cette solution est l’idéal pour avoir à disposition la somme nécessaire à la concrétisation des aspirations de l’investisseur tout en lui permettant d’avoir une certaine facilité dans le remboursement. Ce dernier se fera par mensualités comportant des intérêts. Afin de profiter pleinement de cette opportunité, voici quelques conseils utiles pour l’emprunteur.

Avoir un dossier emprunteur de qualité

Pour obtenir un crédit immobilier, il est nécessaire de se rapprocher de son banquier et de lui en faire la demande. En principe, il sera exigé à l’emprunteur de constituer un dossier qui contiendra toutes les informations pertinentes sur le souscripteur, mais également sur le projet qui a besoin d’être financé. Afin de mettre toutes les chances de son côté, l’emprunteur devra notamment construire un bon dossier.

Les critères qui font qu’une demande sera certainement privilégiée sont nombreux. En premier lieu, la situation financière de l’emprunteur ne devra pas comporter de faiblesses comme des revenus irréguliers et insuffisants, compte tenu du montant demandé. Ensuite, les prêts déjà contractés par le porteur de projet seront passés au peigne fin. Ce qui l’obligera à chercher une solution efficace pour les alléger dans le but de rassurer la banque, qu’aucun risque de surendettement ne sera enregistré. Pour y parvenir, l’emprunteur pourra se tourner vers le rachat de crédit et obtenir ainsi des mensualités moins importantes avec un taux d’intérêt renégocié. La simulation rachat de crédit immobilier sur http://www.moncreditimmobilier.net/nos-simulateurs/ est plus qu’utile pour avoir un premier aperçu de ce qui peut se passer et les résultats envisageables.

Le prêt immobilier pour quel projet ?

Le prêt immobilier est souvent contracté pour la réalisation d’un projet dans le domaine de l’immobilier. Cela tombe sous le sens. Toutefois, on a tendance à considérer que ce genre de projet ne concerne que l’acquisition de bien immobilier ou encore de la construction d’un nouveau logement. Pourtant, il faut savoir que les travaux de rénovation peuvent également constituer un projet immobilier éligible à un prêt auprès de la banque ou de toutes autres institutions de crédit. D’ailleurs, les crédits travaux peuvent parfois bénéficier d’un coup de pouce de l’État. Pour en savoir davantage, il est recommandé de se renseigner auprès de son conseiller financier ou de son banquier.

D’autres astuces pour bénéficier d’un meilleur taux d’intérêt

Outre la stabilité financière, l’emprunteur pourra compter sur d’autres critères pour qualifier son dossier et avoir de plus grandes chances d’obtenir un meilleur taux d’intérêt sur son crédit immobilier. Tout d’abord, un bon état de santé sera une bonne garantie pour le créditeur, car cela le rassurera sur le paiement des mensualités. Ensuite, la possession d’un plan d’épargne logement (PEL et/ou d’un compte d’épargne logement (CEL) représente également un atout considérable qui retiendra l’attention de la banque. La capacité d’épargne constitue un point fort pour l’emprunteur aux yeux de l’institution bancaire. Pour finir, il est essentiel de ne pas oublier d’inclure dans le dossier de crédit immobilier les pièces suivantes pour le consolider. Ce sont entre autres :

  • Les trois derniers relevés de compte bancaire de l’emprunteur
  • Les deux derniers avis d’impositions du souscripteur
  • Ses bulletins de paie des trois derniers mois

12 mars 2017     0 Comments